7 au 14 Février : ski de rando dans les Hautes Pyrénées

La bande des vignerons a débarqué dans les Pyrénées! On a bien crû que cela n’arriverait jamais, qu’on finirait tous par faire de la luge à Gérardmer mais finalement, ça l’a fait!!!

On rebat bon nombre d’oreilles avec nos expérimentations oenologiques d’altitude, et vous êtes nombreux à nous envier… Et bien vous avez raison d‘être jaloux! On adore ce cocktail épicurien, mariant rando à skis et découverte du pays du bon vin.
Du bonheur à l‘état pur, mais c‘était pas gagné! Car si leurs vins se maintiennent dans l’excellence d’une année sur l’autre, on sait que la neige pyrénéenne reste capricieuse; c’est bien connu, le Toy a du caractère!!
Mais ô miracle, cette semaine, les Dieux Occitans nous ont gratifié de quelques journées d’anthologie… Comme cette tempête sibérienne au sommet de l’Ayré!! Heureusement que L’unique descente en forêt de la région fût un véritable régal…
Olive, tu es médisant!…
Il y a eu aussi cette matinée avortée à Barèges, où Eole hurlait tant et si bien sur les crêtes qu’on a dû changer de plan ( …y’avait un plan?!! ), et après deux heures de bonne poudre sur la station, on a bifurqué à droite, direction le col d’Oncet ( …Olive, t’as la carte?!! ). Une magnifique descente, encore en poudre, sous un soleil glacial.

Mais les vraies journées où le Clairon s’est pris pour Dieu tellement “y skiait top” ( non, le Clairon, tu seras jamais aussi grand que Pierrot… ) sont les deux dernières! ( on fait souvent le coup pour que les gens se sentent obligés de revenir… ).
Et quelles journées! Même moi qui suis aigri, insensible à tout, j’en aurai pleuré! Ce col de la Paloumère, au fin fond de la vallée d’Estaing, c’est comme le vin de glace de Dédé: on en rêve et quand il arrive on ne voudrait plus se réveiller!
J’entends encore notre fameux électron libre dégager de fortes ondes (sonores!) positives, s’exclamant sur l’infâme beauté des lieux…
Bien entendu comme Alzheimer guette de plus en plus notre cameraman, il a fallu qu’il oublie son outil juste ce jour-là!! T’inquiètes Jiji, on t’en veut pas… T’es autorisé à revenir.

Et que dire de cette ascension du Pic de Louesque! Toute la splendeur des Pyrénées s’est offerte à nous au sommet : d’un côté, un océan de nuages d’où émergaient quelques îlots montagneux, et de l’autre, la chaîne pyrénéenne, avec de vrais pics pointus et sauvages à perte de vue…

Tous les jours nous rentrions dans nos magnifiques chambres d’hôtes, pour réapprendre la grammaire du Canard, et ses affriolantes déclinaisons… Baptisé au grand cru chaque soir par sa sainteté papale, ce dernier régnait sans partage derrière le comptoir du salon! Au cas où son “petit traité des grailloteries” ne deviendrait pas un best-seller, il a une place assurée chez le Toy…
Quant à vous, gentes dames Lilo et Brigitte, vous qui n‘êtes pas les dernières à rire de ces esprits joviaux pétris d’humour, vous avez le devoir de continuer à porter haut les couleurs de votre délicatesse féminine, nécessaire pour équilibrer toute cette ripaille indécente…
Et merci encore Lilo, de t‘être obstinée à vouloir des guides au cours de vos séminaires; sans quoi, rien ne se serait écrit … avec nous!
Faudra quand même penser au pélerinage à Foglietta…

Et pour finir et respecter la coutume, nous arrivons à la page PROMO!!!
Pour les jaloux, frustrés, et autres qui lorgnent avidement les étiquettes prometteuses de ces belles bouteilles souvent prises en photo par Jean-Marc, on vous livre les coordonnées de ces pourvoyeurs de superbes breuvages:
Euh… les adresses et tel suivront incessament sous peu, ainsi que quelques scoops sur ces artistes…
Brigitte et André Kientzler
Pierre Meurgey
Bruno Lafon
Jean-Pierre Smet et Lise Judet
Alain Graillot (oups! merci Jean-Pierre, j’ai failli gaffer…)
Les magnifiques photos de Jean-Marc sont en ligne à l’adresse suivante

05 March 2010

Find us on Facebook

News Categories

Archive year